Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités nationales > Eau douce prélevée pour l’industrie (...)

Eau douce prélevée pour l’industrie en France métropolitaine en 2013

21 avril 2020

Eau douce* prélevée pour l’industrie en France métropolitaine en 2013 a.rousselet mar 21/04/2020 - 09:56

1,75
milliard de m³

Sur les 33 milliards de m3 d’eau douce prélevés en France métropolitaine en 2013 pour les différents usages (électricité, canaux, eau potable, agriculture, économie), 1,75 milliard de m3 sont destinés à l’industrie.

Parmi les grands types d’industrie, le secteur de la chimie est le plus consommateur (45 %), suivi des industries alimentaire (11,6 %) et papetière (11,4 %).

Durant la décennie 2000, on observe une baisse des prélèvements industriels, tandis que l’activité de l’industrie poursuit sa croissance. Cette diminution s’explique par l’amélioration des processus de production ; elle est néanmoins accentuée par le ralentissement de certaines activités

Onema, Banque nationale des prélèvements quantitatifs en eau (BNPE). Traitements : SOeS (2016), OFB (2020)
Source
Dossier sur les prélèvements d’eau douce en France
Activités industrielles
2017
2016

Voir la version originale de l'article
 

Glossaire des mots associés à la page

Donnée

Information numérique élémentaire, généralement formatée d'une manière spéciale et existant sous diverses formes : chiffres, textes sur une feuille de papier, bits ou octets enregistrés dans une mémoire électronique, photos, cartes topographiques, géologiques, aéronautiques, marines, forestières, agricoles, etc.), images satellites.

Eau douce

Eau que sa faible teneur en sels rend apte au captage destiné à diverses utilisations, en particulier à l'irrigation et à l'alimentation humaine. Les limites de teneurs en sels entre eau douce, eau saumâtre et eau salée ne sont pas fixées avec rigueur et peuvent varier suivant les législations. Cependant les eaux marines ont des teneurs en sels allant en général de 10 à 38 g/l suivant les arrivées d'eau douce par les fleuves, mais présentent parfois des teneurs beaucoup plus élevées, comme en Mer Morte (jusqu'à 260 g/l).

Prélèvement
Au sens strict, prise d'un échantillon en vue d'une analyse ou d'un essai. Plus généralement, les prélèvements d'eau regroupent l'ensemble des prélèvements liés aux activités générées par l'agriculture, l'industrie (y compris de l'énergie), l'alimentation en eau potable, ou autre (source d'eau minérale autorisée, production de neige artificielle). Dans ce cas, les prélèvements sont regroupés en 3 sous-types correspondants au milieu affecté : prélèvements en eau de surface, prélèvements en eau souterraine, prélèvements en eau de mer.