Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités nationales > Pesticides : une baisse de la (...)

Pesticides : une baisse de la pollution des cours d’eau en métropole

18 juillet 2017

L’observatoire national de la biodiversité (ONB), qui s’intéresse de près aux indicateurs de biodiversité, a mis à jour sa fiche concernant l’évolution de la pollution des cours d’eau par les pesticides en métropole. Le taux d’évolution a subi une baisse de - 10 % sur la période 2008-2014. La diminution de cet indicateur aura probablement des conséquences positives sur la biodiversité...

Récemment, une synthèse publiée par le service de l’observation et des statistiques (SOeS) du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer* (MEEM) indiquait que des teneurs en baisse de pesticides dans les cours d’eau ont été observées entre 2009-2014. L’ONB indique qu’en France métropolitaine, l’indice d’évolution de la présence des pesticides dans les cours d’eau (IPCE) affiche une baisse de 10 % entre 2008 et 2014 (malgré un pic en 2012). Sur la période 2008-2014, une baisse de - 13 % pour les herbicides, de -11 % pour les insecticides et de - 9 % pour les fongicides est constatée.

L’évolution est donc guidée par les herbicides, mais la tendance est également influencée par la météorologie : en conditionnant les épandages, elle peut favoriser les mécanismes de dérive et transfert. La diminution peut s’expliquer par un contexte climatique favorable, les pluies ayant été en deçà de la normale entre 2009 et 2011. Si la tendance métropolitaine est en légère baisse, les évolutions locales sont plus contrastées. Les efforts sont donc à poursuivre pour respecter les objectifs de bon état des eaux assignés par la Directive*-Cadre sur l’Eau (DCE*).

Sur le site de l’ONB : consulter la présentation et l’interprétation de l’évolution de la pollution des cours d’eau par les pesticides en métropole


Sur www.cartograph.eaufrance.fr, accéder aux cartes :
- concentration moyenne en pesticides dans les eaux de surface
- concentration moyenne en pesticides dans les eaux souterraines

Sur www.documentation.eaufrance.fr, accéder au zoom sur "les pesticides et eau depuis 2009"

Voir la version originale de l'article
 

Glossaire des mots associés à la page

Directive cadre sur l'eau (DCE)

Directive 2000/60/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2000 établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l'eau, communément appelée directive cadre sur l'eau (DCE). Elle fixe des objectifs environnementaux et des échéances pour améliorer l'état écologique et l'état chimique des masses d'eau de surface ainsi que l'état quantitatif et l'état chimique des masses d'eau souterraine. Certaines masses d'eau, créées par l'activité humaine ou fondamentalement modifiées dans leurs caractéristiques par l'activité humaine, peuvent être désignées comme respectivement masses d'eau artificielles (MEA) ou masses d'eau fortement modifiées (MEFM). Dans ce cas, leurs caractéristiques et leur fonctionnement écologiques sont décrits par un potentiel écologique. La DCE fixe en particulier l'objectif général d'atteindre le « bon état » ou le « bon potentiel » des masses d'eau d'ici 2015, et établit une procédure de planification à cette fin. Suivant des cycles de gestion de six ans (2010-2015, 2016-2021, 2022-2027...) et au sein de chaque bassin ou groupement de bassins, un état des lieux doit être réalisé, un programme de surveillance doit être défini, une participation du public doit être assurée dans le cadre de l'élaboration du calendrier, du programme de travail et de la synthèse provisoire des questions importantes, ainsi que des projets de plans de gestion (qui sont inclus dans un SDAGE) et de programmes de mesures. Dans une logique de développement durable, les considérations économiques ont été explicitement prises en compte dans la directive. Ainsi, des exemptions sont prévues à l'atteinte du bon état et du bon potentiel d'ici 2015, qui peuvent être justifiées notamment par des coûts disproportionnés. Il doit, de plus, être fait état des mesures prises en matière de tarification de l'eau et de récupération des coûts des services de l'eau.

Directive
Acte juridique adressé aux Etats membres qui fixe des objectifs sans prescrire par quels moyens ces objectifs doivent être atteints. Les Etats destinataires ont donc une obligation quant au résultat mais sont laissés libres quant aux moyens à mettre en œuvre pour y parvenir. A l'initiative de la Commission, la cour de justice des communautés européennes peut sanctionner les Etats qui ne respecteraient pas leurs obligations.
Mer
Ensemble des eaux salées recouvrant la partie immergée de la Terre. S'oppose a terre. Les étendues d'eau fermées, même salées, situées à l'intérieur des terres (mer Caspienne, mer Morte, mer d'Aral) ne sont pas considérées, malgré leur nom, comme faisant partie de la mer.